Lapin Vecto.png

Le lapin gris de Touraine

En un mot...

Très commun depuis le début du XXème siècle, on retrouvait ce lapin dans pratiquement toutes les fermes de Touraine jusque dans les années 60. 

Ce n'est qu'en 2013 qu'il obtient sa reconnaissance officielle comme race grâce au travail d'une poignée d'éleveurs.

Avérée dès le début du XXème siècle, la présence du lapin gris de Touraine dans la région serait plus ancienne encore. Jusque dans les années 1950-1960 on le trouvait pratiquement dans toutes les fermes comme chez l'habitant, particulièrement dans le sud de la région tourangelle.

A l’inverse de l’Oie et de la Géline de Touraine qui ont été reconnues comme race officielle au début du XXème siècle le lapin n’a pas fait l'objet d'une telle démarche et ne disposait pas d'un standard officiel.

Avec la disparition des clapiers familiaux et des petits élevages diversifiés, le gris de Touraine est devenu beaucoup plus rare. C’est dans les années 2000 à 2002 que quelques éleveurs ont retrouvé des sujets pour travailler et faire renaître ce lapin dans le but d'obtenir une reconnaissance comme race officielle, objectif atteint en 2013.

Malgré sa chair fine, très apprécié des connaisseurs, il est aujourd’hui élevé par un nombre très restreint d’éleveurs professionnels.

Histoire

Description

De taille moyenne, le lapin gris de Touraine présente un corps ramassé et massif, une tête légèrement busquée. La ligne dorsale se termine par une croupe bien arrondie. Velues et bien serrées à la base, les oreilles mesurent entre 11 et 13 cm.

Outre son pelage gris clair, il a un liseré noir sur les oreilles, le sous-ventre et la nuque blancs. L'œil présente un iris gris bleuté.

 

Son poids idéal est compris entre 3,750 kg et 4,5 kg.

mamout  (1).JPG

Crédit photo : URGC

Situation de la ressource

La conservation sur pied est assurée par l'Union des Amateurs de géline de Touraine et autres races de basse-cour tourangelles (UAGT) et le Club français du lapin gris de Touraine (CFLPG).

Contact UAGT : Pascal Boucher

Contact CFLPG : Yves Vervialle

Valorisation :

-Catherine Vandamme, éleveuse à Charnizay (37290) 

 

Crédits photos :  URGC