Le chou-navet d'Aubigny à collet vert

En un mot...

Si le retour d'un légume oublié était attendu, c'est bien celui du chou-navet d'Aubigny à collet vert ! Cette variété a non seulement marqué l'économie de la région d'Aubigny sur Nère, à l'est de la Sologne, autour des années 60-70, elle a aussi marqué les esprits de jardiniers dans toute la France, qui appréciaient ses qualités gustatives et qui, lors de l'arrêt de sa commercialisation, ont cherché désespérément à se procurer des semences ! Un projet de relance et de valorisation avec IsaEntraide a permis de reprendre la production de semences, même si la variété connait aujourd'hui des problèmes d'instabilité génétique qui freinent son développement.

Carte d'identité

Brassica napobrassica

Synonymes : rutabaga

Inscrit au catalogue officiel

(radiation 2008, réinscription 2017)

Semences disponibles

En essai chez des maraîchers

Les origines

La première mention du chou-navet d'Aubigny à collet vert remonte à 1914, dans un catalogue de semencier. Il est cité dans de multiples catalogues jusqu'aux années 60, sans qu'aucune précision concernant la zone de culture n'ait été retrouvée. En revanche, des témoignages ont permis d'établir que dans la Sologne sèche, une production agricole et commerciale de la variété a marqué l'économie locale pendant près de 30 ans. Cette production a connu son essor entre 1955 et 1970 en raison de la demande des conserveries dopées par la consommation de la macédoine héritée de la guerre. Le déclin de la production agricole locale de la variété a commencé en 1968 en raison de l’arrivée de la culture intensive de colza, qui a propagé des maladies ou parasites. Abandonnée par les producteurs agricoles, la variété continue à être cultivée par les jardiniers amateurs, qui apprécient sa blancheur, sa saveur sucrée et sa texture fondante. Mais en 2008, la variété est radiée du catalogue, et plus aucun semencier ne la produit. De nombreux particuliers sont à la recherche de semences, et contactent l'URGC.

En 2010, des semences datant d'avant 2008 sont retrouvées et permettent de multiplier puis de ré-inscrire la variété en 2017. Parallèlement à ces démarches, un projet de relance de la production commerciale est lancé avec l'entreprise IsaEntraide, qui devient officiellement mainteneur de la variété. Malheureusement, des problèmes d'instabilité génétique ont ralenti ce projet prometteur, et les essais sont toujours en cours.

C’est une variété qui présente des racines de grande taille, oblongues et parfois irrégulières. Le chou-navet est blanc, teinté de vert autour du collet.

Description

Crédit photo Luc Devaux

Cette variété est résistante au froid, et préfère les terres riches, de préférence argileuses.

Il n'existe pas de consensus sur le meilleur mode d'implantation : semis direct avec éclaircissage sur le rang, ou semis en mini-motte puis repiquage.

Il se sème généralement de février à juillet ; il est aussi possible de le semer en fin d'été afin d'éviter les altises.

Au potager

Le chou-navet d'Aubigny est apprécié des connaisseurs pour sa blancheur, sa saveur sucrée et sa texture fondante. Il était traditionnellement cuisiné en pot-au-feu, en soupe, avec de la crème ou simplement frit. Ramassée jeune, la racine est excellente dans les potages, en macédoine ou en accompagnement de viande.

Vous avez des recettes de chou-navet d'Aubigny ? envoyez-les nous !

En cuisine

Crédits photos : Luc Devaux, URGC

Nous sommes financés : 

Logo Region-Centre-Val-de-Loire-2015.png

Ces projets sont cofinancés par l'Union Européenne. L'Europe investit dans les zones rurales.

facebook@8x.png
chat@8x.png
star@8x.png

Inscription à la lettre de nouvelles trimestrielle : 

© 2020 URGC. Tous droits réservés

 

Nous sommes membres : 

téléchargement (1).png
Logo_InPACT_Centre_sur_fond_blanc.png