Raisin Vecto.png

Le genouillet

En un mot...

Originaire du centre de la France, il constituait, avant la crise phylloxérique, le fond de l’encépagement des vignobles du Berry. Peu replanté lors de la reconstitution des vignobles après la crise, on ne comptait plus que 2 ha de Genouillet en 1958. Le Genouillet est inscrit au catalogue depuis 2011 suite au travail des vignerons Maryline et Jean-Jacques Smith, accompagnés par l'URGC. En 2020, sept vignerons ont planté du genouillet et produisent du vin en monocépage ou en assemblage.

Carte d'identité

picto localisation.png
picto synonymes.png
picto raisin.png

Cépage de cuve noir

Originaire de la champagne berrichonne (environs d'Issoudun)

Synonymes : Genouillat, Genouilleret, Genoillet, Genoilleret, Genoyère, Moret noir ou Gros Moret, Plant Mercier

Inscrit au catalogue officiel (2011)

Fiche sur Pl@ntgrape

Encépagement Val de Loire : 

- 2 ha en 1958

- 3 ha en 2016

notes_8x.png
star_8x.png

Zone de présence historique

Zone de plantations actuelles

dans la région Centre-Val de Loire

L'histoire

genouillet frise.PNG

Pour plus d'informations sur l'origine du genouillet, un court article d'Henri Galinié

Description

Les grappes sont moyennes et compactes, cylindriques avec parfois un aileron bien développé. Le genouillet produit des baies de taille moyenne, de forme arrondie ou légèrement elliptique.

genouillet.jpg

Intérêt agronomique

Le Genouillet est un cépage tardif ;  à l'avenir, le réchauffement climatique pourrait permettre d'atteindre une meilleure maturité avec un degré alcoolique satisfaisant. 

C'est un cépage productif, avec une quantité de grappes par cep élevée ; il est important de maitriser les rendements pour avoir une bonne qualité.

Il se plait sur les sols agrilo-calclaires.

Il est sensible à l'oïdium et à la pourriture.

Intérêt oenologique

pictos bouteille.png

Les vins  produits à partir de ce cépage avant la crise phylloxérique étaient considérés comme les meilleurs du Berry. Il était réputé pour produire un vin frais, léger et agréable, astringent.

On le vinifie en rouge et rosé tranquille, en monocépage ou en assemblage.

Les vins présentent un bel équilibre alcool/acidité, et sont peu tanniques. 

En bouche, on a des arômes de fruits rouges et des notes épicées.

Aucune appellation n’autorise aujourd'hui le genouillet dans son cahier des charges, et tous les vins sont classés en "Vin de France".