Le Grolleau

Noir

En un mot...

Le Grolleau Noir est un cépage qui, s'il n'est peut-être pas rare à proprement parler, est en tout cas modeste, après avoir longtemps été un des principaux cépages du vignoble de Touraine.  Essentiellement présent aujourd'hui entre Tours et Angers sur environ 2000 ha, il est majoritairement utilisé en assemblage pour la production de vins rosés. Cependant, de plus en plus de vignerons de Touraine font le choix de le vinifier en monocépage, en rosé ou en rouge, et de mettre en avant sa palette aromatique florale et fruitée.

Carte d'identité

Cépage de cuve noir

Présent dans le Val de Loire, foyer historique dans l'ouest de la Touraine

Synonymes : Grolleau de Vallère, de Touraine, de Cinq-Mars-la-Pile. Groslot (orthographe fantaisiste).

Inscrit au catalogue officiel

Fiche sur Pl@ntgrape

Encépagement Val de Loire : 

- 1700 ha en 1958

- 440 ha en 2016

Zone de présence historique

Zone de plantations actuelles

dans la région Centre-Val de Loire

L'histoire

Les grappes sont de taille moyenne à grosse cylindriques ou cylindro-coniques, parfois ailées. Les baies sont de taille moyenne, globuleuses, avec une peau fine mais résistante, d'un joli noir bleuté.  La chair est peu ferme, sucrée et juteuse.  Le cépage est vigoureux et il doit être taillé court. Le feuillage du Grolleau noir rougit partiellement à l'automne.

Description

Crédit photo : Patrick Touchais - Creative commons

Intérêt agronomique

Le Grolleau noir est un cépage productif, vigoureux et fertile, qui se plait sur les sols calcaires ou granitiques. Les sols peu profond limitent son rendement ; dans les sols profonds, il est d'usage de laisser les rangs enherbés pour limiter la productivité.  Dans les cas de gelées printanières assure toutefois une production convenable.

C'est un cépage très résistant ; il est peu affecté par les gelées printanières. Il est en revanche sensible à l'excoriose, au stress hydrique, à la brunissure, à la pourriture pédonculaire, au court-noué, et moyennement résistant au mildiou. Il est sensible à l’excoriose (maladie de la vigne provoquée par un champignon), à la pourriture et le court-noué (maladie virale de la vigne). Ses jeunes rameaux sont souvent brisés par le vent.

Ce cépage est souvent vinifié en assemblage dans des vins rosés, tranquilles ou pétillants, plus rarement en rouge (parfois en assemblage avec du Cabernet ou du Côt). Il apporte alors de la rondeur au vin.

Il est de plus en plus vinifié en monocépage, où sa palette aromatique florale et fruitée est alors mise en valeur.  Il présente alors un faible degré d'alcool à maturité et donne des vins gourmands et fruités.

Appellations l'autorisant : 

AOC Touraine Azay le Rideau

AOC Crémant de Loire rosé

AOC Rosé de Loire

AOC Rosé d’Anjou

AOC Anjou Mousseux

AOC Saumur mousseux

IGP Val de Loire

etc.

Intérêt oenologique

Nous sommes financés : 

Logo Region-Centre-Val-de-Loire-2015.png

Ces projets sont cofinancés par l'Union Européenne. L'Europe investit dans les zones rurales.

facebook@8x.png
chat@8x.png
star@8x.png

Inscription à la lettre de nouvelles trimestrielle : 

© 2020 URGC. Tous droits réservés

 

Nous sommes membres : 

téléchargement (1).png
Logo_InPACT_Centre_sur_fond_blanc.png