La courge Sucrine du Berry

En un mot...

La Sucrine du Berry, cette jolie courge musquée d'hiver à la peau vert-bronze et à la chair orange vif, est l'exemple type de la variété potagère au retour réussi ! Si on trouve aujourd'hui cette courge facilement dans la région Centre-Val de Loire, chez son maraîcher comme chez les semenciers, c'est grâce à tout le travail mené à partir des années 80 pour la remettre sur le devant de la scène. Et il aurait été dommage que cette variété disparaisse complètement : très savoureuse, elle est facile à cultiver, et sa chair se prête à tout types de recettes, salées comme sucrées... C'est bien là la star des Trésors Vivants de la région Centre-Val de Loire !

Carte d'identité

Cucurbita mochata

Pas d'inscription au catalogue officiel pour cette espèce

Semences, plants et fruits disponibles en quantité importante

Les origines

On dispose de très peu d'informations sur la sucrine avant sa redécouverte dans les années 80 ; il s'agit d'une courge de la grande famille des Sucrières du Brésil, arrivées en Europe au 17ème et 18ème siècle. La sucrine du Berry a ensuite probablement été sélectionnée par des jardiniers locaux, avant de tomber dans l'oubli dans la deuxième moitié du 20ème siècle. L'histoire de son renouveau est ensuite intimement lié à celle de la Foire aux Potirons et aux légumes rares de Tranzault.  Cette foire a été créée en 1987 à l’initiative de Jacques Aubourg (futur fondateur de l’URGB), et était centrée sur les produits du jardin les moins connus et les cucurbitacées les plus insolites et savoureuses. Dès la première année, la sucrine apporté par un jardinier de l’Indre est repérée, et de petits semenciers bio se lancent dans la commercialisation de semences ! La sucrine est petit à petit devenue la star de cette foire aux potirons, avant d'étendre sa notoriété à toute la Région Centre.

C’est une variété de courge musquée d’hiver. C'est une plante coureuse (tiges rampantes d’environ 3m), aux feuilles tachetées de blanc, aux angles relativement marqués, et recouvertes de poils.

Les fruits ont une forme de poire et sont très légèrement côtelés, avec une peau lisse. Ils sont de couleur vert foncé et deviennent jaune paille à ocre à maturité. Leur chair est d'une très belle couleur orange vif. Chaque courge fait 20 à 25 cm de long pour un diamètre de 12 à 15 cm dans la partie renflée, et pour un poids allant de 1.5 à 3 kg environ.

Description

Crédit photo : URGC et élèves des Rencontres culinaires Noirlac 2020

Au potager

Sa culture diffère peu des autres courges musquées d’hiver. On sème les graines en godet en avril, et on repique les plants mi-mai (un plant tous les mètres). Le sol doit être bien fumé. L'arrosage doit être régulier, sans mouiller les feuilles. Pour favoriser le grossissement des fruits, on peut pincer l'extrémité des tiges à la fin de l'été. Après 3 ou 4 mois, on récolte 3 à 8 courges par pied. Il faut ramasser les courges lorsqu’elles changent de couleur. Elles se conservent 4 à 8 mois, et la chair se congèle bien. 

La chair possède une très bonne qualité organoleptique et nutritionnelle. Elle est fine, tendre et onctueuse, non farineuse comme certaines autres courges musquées telles que la butternut. La saveur est douce, avec des touches subtiles de melon, cannelle et vanille! Elle peut être utilisée aussi bien en base de plats salés (citrouillats, potages, fricassées …) que sucrés (confitures et gâteaux en tout genre). La couleur est un véritable atout pour dresser de belles assiettes. Elle a été classée à l'inventaire mondial de l’Arche du Goût de Slow Food. 

En cuisine

Crédits photos : NouN, URGC, URGC et les élèves des rencontres culinaires de Noirlac 2020

Nous sommes financés : 

Logo Region-Centre-Val-de-Loire-2015.png

Ces projets sont cofinancés par l'Union Européenne. L'Europe investit dans les zones rurales.

facebook@8x.png
chat@8x.png
star@8x.png

Inscription à la lettre de nouvelles trimestrielle : 

© 2020 URGC. Tous droits réservés

 

Nous sommes membres : 

téléchargement (1).png
Logo_InPACT_Centre_sur_fond_blanc.png